W.E.B. Du Bois Speaks: Speeches and Addresses 1920-1963 – W.E.B. Du Bois, Philip S. Foner

pdf

A comprehensive collection of speeches by the Black rights advocate and scholar. 2nd of 2 vols.
Tribute to W.E.B. DuBois by Dr. Kwame Nkrumah, selected bibliograpy, notes, index.

William Edward Burghardt Du Bois dit W. E. B. Du Bois (23 février 1868 – 27 août 1963) est un sociologue, historien, militant pour les droits civiques, militant panafricain, éditorialiste et écrivain américain. Il est né à Great Barrington, dans l’ouest du Massachusetts. Après avoir été diplômé de l’université Harvard, où il fut le premier afro-américain à obtenir un doctorat, il devint professeur d’histoire, de sociologie et d’économie à la Clark Atlanta University. Du Bois fut l’un des fondateurs de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) en 1909.

Du Bois se fit connaître au niveau national en devenant le chef du Niagara Movement, un groupe de militants afro-américains demandant l’égalité des droits pour les noirs. Du Bois et ses partisans s’opposèrent au compromis d’Atlanta rédigé par Booker T. Washington prévoyant que les noirs du Sud des États-Unis se soumettent à la domination politique blanche en échange d’une éducation de base et d’opportunités économiques de la part des blancs. Du Bois demandait au contraire une égalité complète et l’accroissement de la représentation politique qui selon lui ne pouvait venir que de l’élite intellectuelle afro-américaine à laquelle il faisait référence avec l’expression The Talented Tenth (« le dixième talentueux »).

Le racisme était la principale cible de Du Bois et il protesta fermement contre le lynchage, les lois Jim Crow et la discrimination dans l’éducation et au travail. Ses causes rallièrent également des Africains et des Asiatiques en lutte contre le colonialisme et l’impérialisme. Il fut un fervent défenseur du panafricanisme et aida à l’organisation de plusieurs congrès panafricains pour soutenir les demandes d’indépendance des colonies africaines. Du Bois réalisa plusieurs voyages en Europe, en Afrique et en Asie. Après la Première Guerre mondiale, il étudia les expériences des soldats noirs américains en France et documenta l’intolérance raciale dans l’armée américaine.

Du Bois fut un écrivain prolifique. Sa collection d’essais, The Souls of Black Folk, est un ouvrage majeur de la littérature noire américaine et son œuvre maîtresse, Black Reconstruction in America, s’opposait à la vision dominante qui rendait les noirs responsables de l’échec de la Reconstruction après la guerre de Sécession. Il rédigea le premier traité scientifique de sociologie et publia trois autobiographies comportant chacune des essais en sociologie, en politique et en histoire. En tant que rédacteur en chef du journal de la NAACP, The Crisis, il écrivit de nombreux articles influents. Du Bois considérait que le capitalisme était la cause principale du racisme et il fut un partisan des idées socialistes tout au long de sa vie. Il était un pacifiste convaincu et défendit le désarmement nucléaire. Le Civil Rights Act de 1964, reprenant de nombreuses réformes pour lesquelles Du Bois avait fait campagne toute sa vie, fut promulgué un an après sa mort

Leave a Reply